Moto Warrior Comment se préparer pour une ballade hivernale à la montagne

Ah la montagne, le grand air, la neige, les raclettes et les fondues ! Rien de tel qu’un grand bol d’air frais cet hiver pour faire une coupure avec la routine. Cet air vivifiant est d’autant plus agréable lorsqu’on peut en profiter pleinement. La moto est parfaite pour cette aventure, cependant, l’hiver connait aussi ses désavantages et il est préférable de bien se préparer à un voyage en moto vers les destinations où le climat est frais. Voici 4 conseils pour affronter la montagne en hiver.

  1. Préparer la moto

Une préparation minutieuse de votre moto avant le départ est importante pour garantir votre sécurité. En fonction de vos connaissances en mécanique, il peut être judicieux de l’emmener au garage pour vérifier qu’elle va pouvoir supporter un voyage : vous devez contrôler les plaquettes de freins, suspensions ou kit chaîne. Vous vous en doutez sûrement, mais les pneus doivent être l’une de vos priorités, surtout si vous venez d’une région peu humide. Vos pneus doivent pouvoir adhérer à un sol humide, voire enneigé.

Contrôlez également l’éclairage, les clignotants, l’avertisseur sonore, et pensez à vous munir d’une bombe anti-crevaison, de graisse pour la chaîne, de liquide de refroidissement, de chiffons et du nécessaire pour démonter une roue.

Enfin, il sera très important que vous équilibriez bien les charges sur votre véhicule : les sacoches latérales ne doivent pas être trop pleines et surtout bien équilibrées de chaque côté. N’oubliez pas que le sac à dos n’est pas recommandé lors d’un voyage en moto, simplement parce qu’il va beaucoup vous fatiguer.

  1. Préparer son équipement

Il est essentiel d’être bien équipé lorsqu’on roule en moto, surtout en hiver, car le froid peut s’avérer très saisissant et aussi fatigant. Vous devrez privilégier les pauses pour vous détendre et vous réchauffer, mais aussi et surtout, prévoir des vêtements chauds pour conduire : sous-vêtements thermiques, micro polaire, coupe-vent, bonnet ou cagoule, manchons, surbottes…des gants pour l’hiver de très bonne qualité seront indispensables pendant votre périple afin de ne pas traumatiser vos doigts. Vous pouvez d’ailleurs équiper le guidon de poignées chauffantes.

  1. Préparer son itinéraire

Si vous faites une longue route, renseignez-vous à l’avance des hôtels sur votre chemin qui pourraient vous permettre de garer votre moto en toute sécurité la nuit (ce qui devrait aussi être le cas à votre logement de vacances). La veille, consultez la météo afin de prévoir votre temps de route et être au courant de tout risque ou obstacles présents sur la route. Attention surtout lorsque vous arriverez en région montagneuse, à cause de la neige, du verglas ou du brouillard. Contactez éventuellement la station où vous allez pour connaitre les conditions de circulation actuelles et prévues.

Et si vous partez à l’étranger, renseignez-vous sur la législation pour les motards : matériel, papiers à posséder…afin d’éviter toute surprise en cas de contrôle de police !

  1. Conduire prudemment

La dernière règle est d’être très vigilant sur la route, surtout en montagne. Vous connaissez maintenant les conditions météorologiques, et vous devez vous adapter à celles-ci. Méfiez-vous des plaques de verglas qui pourraient se dissimuler sous la neige, dans les sous-bois, les versants nord des montagnes ou les gorges, sur des routes non salées, et ralentissez la cadence. Gardez également en tête que plus vous roulerez vite, plus vous aurez froid, donc cette recommandation ne peut que vous rendre service. Conservez une distance de sécurité adéquate et freinez en amont dans les virages tout en penchant votre moto au minimum.

 

Conduire à moto en montagne nécessite une bonne préparation pour pouvoir affronter les conditions climatiques. Si vous êtes un motard peu expérimenté, il serait recommandé de patienter pour vivre ce genre d’expérience qui demande une bonne connaissance de sa moto et de sa conduite.

0 744